Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Publié le par Milady

   Bon, ben me voilà taguée. Merci, Fox. Je me vengerai, je me vengerai... à la première occasion...
   En d'autres termes, condamnée à vous révéler sept choses que vous ne savez pas de moi et à choisir sept innocentes victimes (que j'irai prévenir par un comm sur leur blog) pour que continue de vivre la chaîne.

   Bon. Alors. Réfléchissons...
   1. Quand j'étais petite, et encore quand je n'étais plus si petite que ça d'ailleurs, j'avais une peur panique des punaises. Pas moyen de me faire rentrer dans une pièce où il y en avait une. Ça va beaucoup mieux maintenant, pas au point d'en prendre une entre le pouce et l'index pour la jeter délicatement par la fenêtre, mais y'a eu du progrès.
   2. Je suis allée chez le coiffeur... deux fois dans ma vie, il y a treize ans. C'était après que mes cheveux, que j'avais perdus, aient repoussé, histoire de tout remettre à la même longueur (quoique «longueur» ne soit peut-être pas le bon terme pour une coupe qui avait tout de la coupe militaire).
   3. Je n'ai toujours pas le permis... mais comme je rêve d'avoir une Méhari, peut-être qu'un de ces jours...
   4. J'adore marcher pieds nus dans la rue (en m'fichant pas mal des regards obliques des passants honnêtes)
   5. Je ne me souviens jamais de mes rêves. Il y a quelques années, je ne me souvenais que de ceux où j'avais croisé des jazzeux -- Andrew Cyrille, Roland Hanna, Richard Davis... figurez-vous qu'une nuit j'ai même joué avec Ray Charles !
   6. Hors de question que je passe devant la poubelle de la salle des ventes, en bas de ma rue, sans y jeter un oeil. C'est qu'on y trouve des trésors. Vaisselle, linge, bibelots en tous genres, machines à écrire, fers à repasser, bouquins... c'est là que j'ai trouvé mon recueil de poésies d'Ésope en VO, avec traductions en français et en latin, daté de «L'An V» : 1796. Quant au jean que je porte au moment où je tape ces lignes... eh oui. Si vous avez une salle des ventes près de chez vous...
   7. J'adore aussi les pluies d'été... les pluies d'orage, qui viennent mettre fin à des journées de canicule et de lourdeur étouffante... dès que les premières gouttes commencent à tomber je suis dehors, et j'y reste jusqu'à être bonne à essorer !

   Pour ce qui est des innocentes victimes... qu'elles se choisissent elles-mêmes, si le coeur leur en dit !

Publié dans n'importe quoi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jassbrass 25/06/2007 15:34

En fait, il était venu dans une classe faire un mini concert.Moi du coup j'étais redevenu petit enfant. Je m'étais levé pour bien regarder ses doigts sur le clavier.Et comme sa main gauche avait du mal, il m'a demandé de venir l'aider. Je ne connaissais rien du piano alors il m'a montré comment faire son jeu de main gauche avec mes deux mains.Et forcément ça a super bien et super rapidement fonctionné.Et non, au réveil il ne m'en restait rien. Enfin, après tout je ne sais pas : vu que je n'ai pas de piano, je n'ai pas pu essayer.

Milady 25/06/2007 16:07

Le pianiste Carsten Dahl, qui joue avec Ed Thigpen (on n'en sort pas, de la sphère petersonienne !) a une nuit rêvé un morceau que jouait Bud Powell dans un club... Il s'en est souvenu au réveil, l'a noté, enregistré... ça s'appelle "Message from Bud" et... on dirait du Bud. Troublant, quand-même...

jassbrass 25/06/2007 13:41

Moi j'ai pris un cours de piano avec Oscar Peterson.

Milady 25/06/2007 14:20

Ah, c'est bien aussi, dis. Alors, au réveil, il en restait quelque chose, ou pas ?

samuelsan 25/06/2007 12:40

tu a joué avec Ray Charles !! pas mal !! PAs plus tard  qu'il y a deux nuit j'accompagnais Nina Simone au piano sur un "sinnerman" endiablé.... et puis il m'est arriver deux ou trois de faire le boeuf avec John Coltrane et Art Blakey... bref.... je reve de trop parfois mais "C'est si bon"... heureusment que je me souvienne de mes reves !allez gros bisous a toi !!  

Milady 25/06/2007 14:20

L'intégrale du rêve : moi assise sur le tabouret de piano aux côtés du Genius... et le contrebassiste (marrant, je revois encore sa tête) qui m'exhorte à jouer... «Domi ! Domi !» Et là je me réveille... c'était mon père qui m'appelait pour le petit-déj'...«Ouais, j'allais taper le boeuf avec Ray Charles !!! T'aurais pas pu me laisser dormir, non ?!»Gros bisous Sam ;-)

Mimisan 23/06/2007 13:41

Toi aussi?Je crois qu'il est devenu impossible d'y échapper! (moi, sur les deux blogues!!!)Bon week-endGros bisous

Milady 25/06/2007 14:13

Seulement deux ? Moi il m'en reste un à faire... heureusement que je ne suis pas à court d'idées farfelues !Bisous Mimi !

Tanguy 22/06/2007 22:42

Ben, c'est tout pas comme moi, bon allez la 7 encore oui bon j'aime mais à part ça , ouille ouille ouille.

Milady 23/06/2007 09:15

Ouille ouille ouille ?Bien envie de te refiler le pensum, moi, tiens...