Un bon coup de ballet !

Publié le par L.D.

   Bon, c'est pas du jazz. Mais ce blog n'a jamais eu pour vocation de se consacrer exclusivement aux trucs qui swinguent, et de toute façon, je suis chez moi je fais c'que je veux. Et aujourd'hui, il se trouve que j'ai envie de partager avec vous une bizarrerie découverte hier sur Arte.

 

 

   Les Ballets Trockadero de Monte Carlo, c'est, comme leur nom ne l'indique pas forcément, une troupe de danse exclusivement masculine, fondée à New-York en 1974, qui revisite à sa manière (décapante) quelques grands classiques du ballet. Au-delà de la parodie, une maîtrise technique hors du commun, bien sûr. Pour parodier un sujet, quelqu'il soit, il faut le connaître sur le bout des doigts ; enfin, des pointes, dans le cas qui nous occupe.

   Les descriptions des personnages interprétés par les membres de la troupe, telles qu'on les trouve sur Wikipedia, sont déjà tout un poème. Citons Yuri Smirnov, qui s'est enfui de chez lui pour intégrer les ballets du Kirov parce qu'il pensait que Borodine était un barbiturique ; Velour Pilleaux, qui arrive aux États-Unis à l'occasion de la parution de son dixième livre de cuisine, intitulé « Ma Brie » ; Maria Gertrude Clubfoot, la dernière des grandes ballerines indiennes, qui a débuté au sein du Ballet de Wounded Knee, dont elle a été bannie pour usage immodéré d'armes traditionnelles ; Ida Nevasayneva, ballerine socialiste qui a reçu la médaille en plastique du Mauvais Goût au Festival de Varna... et j'en passe.

 

 

   Et derrière la loufoquerie, une double croisade. Pour les droits des homosexuels, et pour la lutte contre le SIDA. Parce que l'humour est souvent la meilleure arme contre la bêtise et l'ignorance... et la meilleure façon d'intéresser à une forme d'art considérée comme « sérieuse » un public qui peut être découragé par trop de solennité.

 



   PS : J'eus aimé conclure en partageant avec vous un autre moment de danse, beaucoup plus sérieux celui-là, que j'ai vécu sur le sable de mon désert de Gobi personnel voici trois mois. Las, les deux passages de Danil Simkin au Violon sur le Sable sont introuvables en vidéo... tout juste puis-je vous offrir les deux photos que voici...

 

simkin1.jpg

 

simkin2.jpg

Publié dans moteur !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cocole 29/10/2010 18:35



Par ma,que de temps je n'ai pour l'instant regardé que la troisième vidéo, c'est génial ! parfaitement mlis en scène, amusant mais sérieux en même temps, j'adore ça !