Devoir de mémoire

Publié le par Milady

   Sur la lancée du post d'hier, recyclage d'une vieille chronique -- d'une partie plutôt, puisque la chronique de ce cédé était couplée à l'origine avec celle d'un autre opus dû à l'Asian American Jazz Orchestra, évoqué dans ces pages il y a quelques mois.
   Pourquoi donc sur la lancée ? A cause de ces trois années et demi que Mirikitani passa dans l'un des camps où furent rassemblés les citoyens américains d'origine japonaise durant la Seconde Guerre Mondiale... (plus d'infos sur Wikipedia -- article non disponible en français -- et photos ici)

   Exceptionnel aussi, le second opus de l'Asian American Orchestra, Big Bands Behind Barbed Wires (Asian Improv Records AIR 0045) -– ces fils de fer barbelés qui entouraient les camps où furent parqués, dès 1942, les Américains d'origine japonaise : 120.000 au total. Cet «Executive Order 9066», ce décret de la honte signé par Franklin Roosevelt, est ici une pièce sombre et tendue, adaptée par Anthony Brown d'une mélodie traditionnelle chinoise ; Qi Chao Liu y est le soliste au suona, une sorte de trompette à anche. Suivent six extraits d'une œuvre intitulée «The Last Dance», six pièces où alternent re-création, là encore, de standards swing, et originaux à forte teneur émotionnelle. George Yoshida a connu la vie derrière les barbelés : saxophoniste au sein des Music Makers du camp de Poston, dans l'Arizona, il interpréta avec eux des thèmes comme «Tuxedo Junction», «Polka Dots and Moonbeams» et «In a Sentimental Mood» lesquels, rassemblés ici en deux pièces, «Camp Life» et «The Last Dance», sont le fond sonore aux souvenirs contés par Yoshida. Un témoignage unique, poignant, empreint d'une grande dignité : inoubliable. Il faut aussi citer «The Photograph», mise en musique d'un poême de Janice Mirikitani merveilleusement dit par Brenda Wong Aoki, et un «Kiryoku» virevoltant, soutenu par le drumming impeccable d'Anthony Brown. Quelques plages plus loin, on relève un étonnant «Rhymes (For Children)», extrait, de même que la première pièce, d'une œuvre intitulée «E.O. 9066». Étonnant, car purement Latin jazz, mais pas le moins du monde hors-sujet pour qui sait que la population latino-américaine d'origine japonaise eut elle aussi à souffrir du racisme galopant durant la seconde guerre mondiale… Et c'est sur trois pièces tirées de «Reparations Now!», un concerto pour orchestre et taiko, que se referme Big Band Behind Barbed Wires : la musique, intense, volontiers rageuse, y reflète la lutte permanente des minorités aux États-Unis – minorité asiatique bien sûr, mais aussi noire, dans ce «Reparations Now!» gorgé de blues. Un CD d'une richesse, d'une profondeur rares –- pour ne jamais oublier.

   En écoute : «Last Dance (Excerpts)» : Camp Life/Tuxedo Junction/Polka Dots and Moonbeams - Jerome Camp/Buddahead Blues - The Photograph - The Last Dance/In a Sentimental Mood.
   Asian American Jazz Orchestra : John Worley (tp) Qi Chao Liu (sheng), Wayne Wallace (tb), Hafez Mordizadeh (sop, ney) Francis Wong (ts, cl) Jon Jang (p) Mark Izu (b) Anthony Brown (dm, ldr) - San Jose Taiko : PJ Hirabayashi, Michelle Fujii, Yumi Ishihara, Crissy Sato (perc) + Brenda Wong Aoki et George Yoshida (narr). Enregistré le 18 août 1998 à San Jose, Californie.

Publié dans disques de chevet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chriscraft_ 09/06/2007 12:37

hello to you musicophile :)pour le poisson j'ai beau cherché le seul que j'ai en stock est mort depuis longtmemps 

Milady 09/06/2007 14:14

Tiens donc, Dame Empuse nous colle des titres de fils mensongers ? Faut que j'aille voir tout ça de plus près...

etienne 12/05/2007 20:13

et hop, en prime un petit nouveau topic sur le royaume trognesque ! 

Milady 13/05/2007 09:59

Ah oui, il est chouette ton topic, dis ! Dommage que le Royaume soit un peu (beaucoup passionnément) déserté par les Trogneux...Avec ta permission, j'aimerais bien "faucher" ton topic (avec ton intro et ta conclusion) pour le mettre sur le Cercle, qui a quelques visites... même si pas beaucoup... mais un peu plus quand-même que le Royaume !Bises Étienne, un plaisir de te retrouver.

etienne 03/05/2007 18:57

pfff andrew bird, mes vacances vont me faire du bien, enfin tu auras compris de qui je voulais parler.
sinon j'ai beaucoup aimé ces deux textes "devoir de mémoire", je ne connaissais pas cette part de l'histoire des u.s.a; ça fait froid dans le dos.

Milady 03/05/2007 20:08

Tiens, un Étienne ! Ça fait plaisir de te croiser ;-)Bah oui j'avais compris quand-même...Bises et à bientôt -- et bonnes vacances !

:0038:@nne marie :0010: 25/04/2007 15:39


me revoila quasi opérationnelle mais peut être pas pour très longtemps ! mais..chut: surprise ! ! ! ! Bisous du pays des pharaons ! ! @nne marie

SysTooL 25/04/2007 14:27

Au fait, c'était pas mal les 10 ans de TRACKS sur ARTE... moi qui regarde pour ainsi dire jamais la télé... ça fait plaisir!SysT