Charlie Parker goes heavy metal

Publié le par Lady D.

   Ces même pages ont accueilli voici quelques jours une conversation sympath...  passionnante, édifiante, ineffable et effervescente, dont le thème était l'absence relative (lorsque comparée à ce qui a pu se produire pour d'autres instruments) d'évolution stylistique de la guitare jazz entre Charlie Christian et Jim Hendrix, qui aurait pu si...
   Un homme s'attaque au problème. Son nom ? Ulf Wakenius. Vous ne le croirez jamais, mais il fut un temps le guitariste attitré du quartet de Ray Brown.
   Alors, qu'en pensez-vous ? Êtes-vous d'avis que Bird lui collerait un magistral coup de pied aux fesses, ou soutiendrez-vous que nous tenons là une interprétation de nature à faire évoluer enfin cet instrument embourbé dans une stagnation malsaine ?

   Un dernier mot : Oreilles sensibles s'abstenir !

 

Publié dans moteur !

Commenter cet article

Félix 13/07/2006 12:01

Par swing, j'entends au sens large tout ce qui fait danser. C'est la vocation première de la musique, avant l'harmonie, dont découle la mélodie. Mais même un rubato (de Miroslav Vitous par exemple) peut swinguer, parce qu'il y a une énergie, un flot... Là, c'est un débit de notes sans nuances, alors bon...

Lady D. 13/07/2006 13:21

Oui... Le p'tit truc qu'on ne peut noter sur aucune partition, le grand mystère de cette musique que nous aimons tant !

bluenote 12/07/2006 19:55

Le pire, c'est que vu sa tête quand il joue, on a l'impression qu'il souffre vraiment, que c'est une sorte de martyr du jazz-trucmétal ou quelque chose comme ça... Enfin bon, il peut pas souffrir autant que nous en l'écoutant, d'façon.

Lady D. 13/07/2006 06:35

!!! Pauvre Wakiwaki...

Félix 12/07/2006 19:05

Désolé pour les deux commentaires, j'ai cru que le premier avait disparu dans les méandres sournois d'over-blog (et hop, un de plus).

Lady D. 13/07/2006 06:35

Mais non. Qu'est-ce que tu vas imaginer là ! C'est l'été, OB ralentit un peu, c'est normal !

Félix 12/07/2006 19:02

Si, j'ai reconnu du Parker, même du Oscar Pettiford (Tricotism) si j'ai bien écouté. Il joue sur les rhythm changes.Mais ça s'arrête là: ça ne swingue pas du tout (au sens large), et surtout c'est... très moche. J'ai écouté beaucoup de Hendrix, il a tout de même un plus joli son que ce truc agressif au possible. Dans le choix des notes, on dirait du Dizzy Gillespie: beaucoup, voire trop. Enfin, trop à ce tempo.John Scofield est vraiment le seul à avoir su mixer (ouh le vilain mot) intelligemment jazz et rock — avec John Abercrombie, mais il ne swingue pas du tout, alors que Scofield, si; écoutez par ailleurs l'excellent DeJohnette/Goldings/Scofield, hommage au Lifetime de Tony Williams.

Lady D. 13/07/2006 06:34

C'est effectivement très moche. Félicitations donc d'avoir aussi bien écouté et d'avoir entendu tout ça. Moi, j'étais trop obnubilée par la mocheté de la chose pour entendre quoi que ce soit.Wakiwaki a pris des thèmes jazz et en a fait du heavy metal. Je ne pense pas que swinguer était son intention première.

Félix 12/07/2006 18:48

Ah, on reconnait des bribes de thèmes de Parker, même Tricotism de Oscar Pettiford si j'ai bien reconnu. Il joue sur une anatole (les rhythm changes, la grille de I Got Rhythm).L'initiative est louable, mais — comment dire? — c'est moche. Dans les tentatives de mixage du rock et du jazz à la guitare, seul John Scofield s'en sort à merveille (John Abercrombie aussi, mais il manque de swing, alors que Scofield, jamais, d'ailleurs écoutez le tout nouveau DeJohnette/Goldings/Scofield!).