Oh Joe ! Oh Bonner !

Publié le par Lady D.

   Il y avait longtemps que je ne vous avais pas narré quelque aventure... mais, en tapant le PS de Michel Le Bris, j'ai repensé à cette autre anecdote, entendue de la bouche de Joe Bonner...

   Ah, Joe Bonner... Un personnage, celui-là. Croisé au festival de Foix en 2002. Déjà, une tête impayable...

   ... qui ne ressort vraiment sur aucune des photos que j'ai trouvées. Joe est un phénomène bucco-dentaire, comme dirait quelqu'un dont je tairai le nom. Si je n'étais pas charitable, je dirais que je n'ai jamais vu quelqu'un à qui l'expression «avoir des dents en touches de piano» convienne aussi bien... ah, je l'ai dit ? Bon, tant pis... Alors, au point où j'en suis, je peux préciser que les dents de Joe sont plantées d'une façon qui défie le bon sens : presque à l'horizontale. Je vous dis ça parce que sinon, vous ne pouvez pas comprendre pourquoi, quatre ans plus tard, l'image de Joe mangeant des spaghettis est aussi vivace dans mon esprit...

   Joe, donc, était l'invité du festival de Foix, où il devait se produire en clôture, après avoir assuré deux heures de workshop chaque après-midi. J'ai assisté à l'un de ces workshops. J'y ai même participé. L'atmosphère était assez détendue pour que j'oublie tous mes complexes... Imaginez plutôt Joe, se détournant de temps à autre pour tirer une flasque de son improbable tunique ample à pans croisés, s'envoyant une généreuse rasade derrière la cravate (qu'il ne portait pas) avant de revenir vers le piano, où l'un ou l'autre de ses étudiants déchiffrait laborieusement une partition... Quel que soit le résultat, l'élève s'attirait immanquablement les éloges du professeur («Yeah ! Beautiful !!! Yeah !!!!»), accompagnées d'une vigoureuse tape dans le dos... et, pour les filles, d'un vibrant «Très belle femme !» Je doute que qui que soit ait appris quelque chose lors de ces workshops, mais... quelle importance ?

   Je nous revois aussi autour de la table du dîner... Joe se lançant dans un discours enflammé... et Renaud Marcailhou d'Aymeric, cet homme d'une douceur merveilleuse, d'une gentillesse extrême, hochant la tête en disant : «Eh oui... mon petit...»

   Joe promène sa bonhomie, sa truculente, sa candeur, sa gentillesse, en distribuant libéralement ses «Très belle femme !» autour de lui...

   Joe, merveilleusement attendrissant, en cette dernière soirée de festival. Aux côtés de Michael White (auquel je trouve de faux airs de Gandhi), Reggie Johnson et Doug Sides, il drape la nuit fuxéenne de cascades lyriques où se glisse une touche de bop, zébrées parfois d'accords fulgurants dans la plus pure tradition free. Le public en redemande. Rappel. L'émotion de Joe est perceptible, et se transmet à la salle. Il explique : «C'est la première fois de ma carrière que j'ai un rappel.» Et ajoute - il n'a pas pu s'en empêcher - : «Très belle femme ! Très belle femme !»

   Je me suis laissée entraîner par mes souvenirs... Tant pis, l'anecdote narrée par Joe sera pour une autre... Foix !

 

[ADDENDUM du 25 juin 2011] Sans trop y croire, j'ai tapé tout à l'heure "Joe Bonner" dans la recherche de Youtube. Et devinez quoi ? Je l'ai trouvé. Tel qu'en lui-même (les « très belle femme » mis à part). Comme un petit coup de nostalgie...

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fred duglin 14/06/2006 06:01

Salut Lady Domi,
Trop chaud par chez toi pour dormir ? J'espère que tu n'as pas reçu trop de coups de télécommande pendant le match d'hier soir. ;-) @++

Lady D. 14/06/2006 08:02

Quelques uns... Mais comme les commentaires sportifs ont sur mon agresseur un effet soporifique...
Bof non, pas trop chaud pour dormir... Plutôt l'inverse : réveillée par la fraîcheur du petit matin !

fred duglin 13/06/2006 13:00

Salut Lady Domi,
En fait, on a décidé que celui qui resterait le plus longtemps en apnée devant M. Allard, un lecteur assez "malodorant" aurait le droit de poster.
Qu'apprends-je ? Kévin t'ennuie avec une télécommande ?
@+++

Lady D. 13/06/2006 13:02

Quelle odeur... euh, quelle horreur. Et c'est ça que Kevin appelle le respect du public.

fred duglin 12/06/2006 22:24

Salut LadyDomi,
Kévin et moi allons nous battre pour "poster" en même temps au boulot. En effet, on bosse au même endroit. Il va donc falloir qu'un de nous deux au minimum travaille sérieusement. Respect du public, tout de même.
Je crois qu'il va m'en vouloir de tenter l'aventure du "blog" ;-))
@++

Lady D. 13/06/2006 05:51

Salut Fred,J'avais compris que vous étiez collègues...Bon, soit vous tirez au sort, soit vous alternez. Ou alors, vous vous départagez au record de durée de vol d'avion en papier ou au bras de fer, je sais pas, moi...

cactus alors petit jo 10/06/2006 09:59

merci MA Lady :
sinon d'ici 13 jours je mettrai les photos de toutes les pochettes 45T de mon défunt père : il y en a une du Duke : vous allez en baver plus que l'esCargo de nuit ( à copier-coller si vous voulez et à votre volonté divine:-)
bon ouiKen avec ou sans votre Barbie comme on dit ici à Oullins Rouge !

Lady D. 10/06/2006 12:02

Oh oh... mais qu'est-ce qu'elle peut bien avoir de si particulier, cette petite pochette... Une dédicace ? Hmmmm ?Ben vivement dans treize jours, alors !

Pascal 09/06/2006 12:42

Toi aussi t'es retraité... niark niark niark... impayable ce JoCactus là... euh pourquoi où et comment as tu failli me heurter?

Lady D. 09/06/2006 13:19

Bah regarde plutôt les heures des comms... Comprend rien, çui-là...