Blagues

Publié le par Lady D.

   Comme tout corps de métier, le monde du jazz a ses blagues, souvent hermétiques pour ceux qui n'ont pas un minimum de connaissances de la musique et des relations entre musiciens. Bill Crow, dans «Jazz Anecdotes», en rapporte plusieurs, dont la plupart, heureusement, ne sont pas intraduisibles. Deux exemples :

   D'abord, une histoire que, précise Bill, Bobby Hackett aimait à raconter :
   Un violoniste avait remarqué que son jeu avait un effet hypnotique sur ses auditeurs. Ils demeuraient assis, immobiles, comme s'ils étaient en transes. Il découvrit que son jeu avait le même effet sur les animaux de compagnie de ses amis. Les chiens et les chats demeuraient assis, comme envoûtés, pendant qu'il jouait.
   Se demandant si son jeu avait le même effet sur les animaux sauvages, il alla jusqu'à une clairière, dans la jungle africaine, sortit son violon et commença à jouer. Un lion, un éléphant et un gorille chargèrent, mais s'arrêtèrent net pour écouter et s'assirent, hypnotisés par la musique. Bientôt, la clairière fut remplie de toutes sortes de bêtes féroces, toutes écoutant attentivement.
   Soudain, un autre lion surgit de la jungle, bondit sur le violoniste et le tua. Le premier lion, abasourdi, demanda : «Pourquoi t'as fait ça ?»
   Le second lion mit sa patte avant derrière l'oreille : «Comment ?»

*******************************

   Un chef d'orchestre grec eut quelques soucis quand son batteur habituel envoya un jeune jazzman pour le remplacer pour un engagement au cours duquel le groupe devait jouer de la musique grecque de danse traditionnelle. Après le premier set, le chef d'orchestre prit le jeune homme à part : «Écoute, fiston», lui dit-il. «Oublie tous ces trucs à la Elvin Jones. Joue-moi juste l'afterbeat sur les deuxième et cinquième temps !»

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Systool 06/05/2006 15:03

Ah ouais, faut déjà comprendre la deuxième... ;-)Merci pour ton passage sur mon blog, Lady Domi!Je serais curieux de savoir ce que tu penses de mes bio de jazzmen (Mingus, Coltrane, Hancock...)A+SysTooL

Lady D. 06/05/2006 16:23

Petite explication, donc, à l'attention de ceux qui ne saisiraient pas toute la subtilité de la deuxième blague : l'afterbeat, c'est les temps faibles, ceux que (je sais, c'est paradoxal, mais c'est comme ça) l'on accentue en jazz. Soit, les deuxième et quatrième temps. Le maître incontesté de l'afterbeat qui déménage : Big Sid Catlett.

Duke 05/05/2006 14:33

Délicieuses anecdotes,je me délecte.Surtout ne cesse jamais de nous
en soumettre.
Bon,d'accord,j'y connais rien en informatique,c'est pas mon truc.
Et toi tu ris de mes malheurs,malicieuse Lady.
Bonne journée.Bisous entrelacés.

Lady D. 05/05/2006 14:43

Je me moque, je me moque, mais moi je serais bien en peine d'en créer une, de radio. A part qu'un ordinateur ça marche parfois quand on clique, je n'y connais pas grand-chose non plus...